“ Le frémissement du calque, le cliquetis de la souris, calquer jusqu’au déclic, cliquer jusqu’à être décalquées. C’est une bonne clique qui n’en a jamais sa claque de superposer.”